Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Jacek - Straight for the castle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

encours
(#) le Mar 18 Juil - 1:10

Straight for the castle
Roll up another cigarette, using a minute that it takes to think about the power of your words. We're living in the currents you create. We're sinking in the pool of your mistakes. So stub it out, your podium awaits
Passant la porte de la ville souterraine, Tanya était concentrée, minutieuse et cherchait la moindre anomalie qui pourrait la gêner. Elle observait chaque soldat qui montait la garde, reconnaissant certain visage. La blonde marchait d’un pas vif mais cela ne l’empêchait pas de poser son attention sur les moindres détails. Ne sachant pas réellement pourquoi, elle ressentait, ce jour-là, un besoin de prêter attention aux moindres détails. Elle se doutait cependant que ses sens s’aiguisaient à l’approche du prochain cours qu’elle comptait donner.  Il lui fallait bien qu’elle s’affute avant de rester le bon professeur faisant avancer ses élèves qu’elle était. Ses élèves la jugeaient souvent comme trop sévère, froide et peau de vache mais quand ils comprenaient qu’elle les poussait à devenir meilleurs, ils n’osaient plus dire mot. Cela l’amusait toujours. Pousser ses élèves à bout était toujours hilarant pour elle.

Tanya prit la direction du QG de l’armée pour rejoindre le centre de formation où elle attendrait ses élèves en révisant elle-même ce qu’elle allait leur apprendre. Bien que sa formation fût finie depuis un petit moment déjà, la jeune femme considérait qu’elle devait continuer à s’entraîner pour se maintenir au niveau. La blonde entretenait une forme olympique. L’armée et le combat contre les gigantis était toute sa vie. Ce depuis la terrible mort de ses parents… Alors, elle s’y consacrait comme si sa vie en dépendait. Pour elle, son avenir comme celui des midgets en dépendait véritablement.

Plus la blonde approchait du QG plus elle distinguait une silhouette qu’elle reconnaissait. Il s’agissait de Jacek Eklund, commandant de l’armée et instructeur lui aussi. Ils étaient de véritables opposés. Lui était toujours débraillé et elle tiré à quatre épingles. Il avait des gens à qui il tenait profondément, elle n’avait plus personne. Il était le jour, elle était la nuit. Ou l’inverse d’ailleurs. Leur seule point commun se trouvait être l’armée. Cela ainsi que leur nationalité étrangère venant du froid. Même si ils étaient complètement différents, la jeune femme respectait l’homme. Ses talons claquaient sur le sol tandis qu’elle avançait dans la direction de son supérieur. Arrivant à son niveau, la jeune femme le salua de la manière appropriée face à son supérieur.

« Bonjour Commandant Eklund. Cela fait longtemps que nous nous  ne sommes pas croisés. »  



code by black arrow
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

encours
(#) le Jeu 20 Juil - 15:06

Y a des jours où j'aurais aimé ne pas me lever et il semblerait qu'aujourd'hui en fasse parti. La raison de ma mauvaise humeur est simple, je dois aller faire un rapport à la ville souterraine sur les événements de la dernière fois. Je ne parlerais que de l'accident et pas de ce qu'il s'est passé après. Le hic ? L'abruti qui n'a pas fait son travail est intouchable et c'est encore moi qui vais avoir le blâme, comme toujours. Je déteste les bureaucrates, ils sont bien cachés dans leurs bureaux pendant que d'autres doivent se taper le sale boulot. Ma blessure me fait encore mal et me déplacer n'est pas aussi aisé qu'avant. Heureusement que ma combinaison arrive à me maintenir assez en place pour que je travaille correctement. Les pas du Gigantis vivant au-dessus de moi se font entendre, il doit être l'heure pour moi d'y aller, il se lève relativement tôt alors je me calque sur son rythme pour connaître l'heure.

Je sors donc de chez moi habillé avec mon uniforme militaire pour prendre la route vers la ville souterraine. J'ai au moins deux heures de trajet avec notre moyen de transport, mais je suppose que c'est mieux que d'y aller à pied. Je suis seul dans la capsule, bizarrement, mais c'est tant mieux, je n'aurais pas à rassurer les gens en leur disant qu'il n'y a aucun souci à utiliser ce type d'engin. Certaines personnes sont beaucoup trop impressionnable. Après les deux heures de voyages et le temps pour rejoindre les profondeurs, je sors de ces machines des enfers. Je croise quelques soldats qui me saluent et je passe ma main dans mes cheveux, les mettant encore plus en bataille que ce qu'ils étaient à la base. On me reproche souvent de ne pas être assez propre sur moi, mais je m'en fiche. J'ai une hygiène irréprochable, c'est bien tout ce qui compte à mes yeux. Je vois une de mes nouvelles recrues qui vient me saluer comme il se doit et il fronce les sourcils en voyant que je suis encore une fois complétement débraillé. Il me fusille du regard avant d'entreprendre d'ajuster mes habits correctement. Cela m'amuse au final et je le laisse faire. Il me dit que je dois aller voir le chef de la surveillance en étant bien habillé si je voulais rentrer dans ses bonnes grâces. La bonne blague ! Mais une voix en arrière m'interpelle et je me retourne pour voir une jeune femme que je connais plutôt bien. Le caporal et instructeur Lindley, une jeune femme talentueuse qui est une des rares à ne pas me cracher à la gueule quand elle me voit. Je lui offre un petit sourire et je dis à ma recrue de retourner dans le centre de formation et je dis :

« Bonjour Caporal. Ravi de vous voir, vous allez bien ? »

Je me retourne complètement vers elle et ne peux pas m'empêcher de mettre ma main sur la blessure qui me lance un peu. Dire que j'en ai encore pour quelques semaines avec ça...

@Tanya R. Lindley
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

encours
(#) le Sam 29 Juil - 23:02

Straight for the castle
Roll up another cigarette, using a minute that it takes to think about the power of your words. We're living in the currents you create. We're sinking in the pool of your mistakes. So stub it out, your podium awaits
Cette journée avait plutôt bien commencé pour Tanya. Son récent déménagement hors de la ville lui permettait d’être au plus prêt des Gigantis et de les observer au plus près. Quelques semaines plus tôt, la jeune femme avait demandé à ses supérieurs si elle pouvait déménager chez un Gigantis. Pour lutter contre eux, elle avait besoin de les voir, de les analyser et vivre dans la maison de l’un d’entre eux était la meilleure stratégie qui s’était imposée à la jeune femme. Elle devait faire ses recherches elle-même. Pendant longtemps, elle avait vécu auprès de Gigantis alors qu’elle vivait encore à Londres mais pas ceux de Tokyo. Selon elle, elle avait donc besoin de se tenir à jour concernant cette population ennemi qui risquait de les tuer à chaque pas qu’ils se permettaient de prendre. Cette haine envers les Gigantis, c’était la seule réelle émotion que la jeune femme se permet de ressentir. Et c’était mal. Très mal… Cela altérer son jugement et la poussait à sortir les griffes bien plus facilement. Il fallait qu’elle se reprenne avant de faire une grosse bêtise qui lui coûterait sûrement son poste.

Tanya se décida à se recentrer sur ses élèves. Le cours qu’elle avait prévu ce jour-là leur plairait, elle le savait fort bien. Elle-même avait raffolé de ce thème lorsqu’elle l’avait étudié. La blonde comptait bien leur en mettre plein les yeux et leur montrer une bonne fois pour toute pourquoi ils devaient admirer ce modèle parfait de soldat devenue caporal. Sans que ses chevilles n’en prennent un coup bien sûr. Sa confiance en elle en faisait une personne quelque peu narcissique. Ce qui lui importait réellement c’était le meilleur soldat possible. Son apparence physique lui importait beaucoup moins que ses capacités.  Elle aimait simplement être tirée à quatre épingles. Son éducation militaire jouait beaucoup dans cette histoire. Mais c’était aussi dû à son perfectionnisme envahissant et saisissant. Si sa vie ne pouvait pas être parfaite, elle ferait tout pour que tout le reste paraissant parfait. Sa perfection était une parfaite illusion derrière laquelle se cachait une femme incapable d’aimer et de faire confiance.
En revanche, le Commandant Eklund, malgré son air débraillé était un homme tout à fait honorable et capable de sentiments qui terrifiant la blonde. L’énorme respect dont la jeune femme faisait preuve envers cet homme était en majorité dû à une certaine déférence. Le Commandant était un bon homme et soldat malgré les dires qui s’échappaient de la bouche de beaucoup de soldat. Il était pour elle un modèle. Il fallait passer outre son style vestimentaire pour apprécier l’homme qu’il était.

« Je vais particulièrement bien aujourd’hui et vous ? J’ai cru entendre que le chef de la surveillance vous attend. Que vous arrive t-il ? » Dit-elle avec un petit rire amusé.

Puis ses yeux se posèrent sur la main de l’homme en face qui venait de se déplacer. Ne sachant pas si elle devait oser ou non, elle demanda tout de même soudain à la fois plus sérieuse et inquiète.

« Vous vous êtes fait mal ? »



code by black arrow


@Jacek N. Eklund
Contenu sponsorisé

encours
(#)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum