Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le Gigantis surgit de l'ombre [pv Andy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

encours
(#) le Sam 29 Juil - 18:50


Le Gigantis surgit de l'ombre
Andy x Tysha


Quelle heure pouvait-il être ? Minuit ?

Tassée dans un coin de cette maison, une jolie migdet attendait son heure. Un sentiment diffus faisait battre ses veines, alors qu'elle s'apprêtait à perpétrer l'un de ses vils cambriolages. Cela faisait bien une demie-heure qu'elle faisait sa ronde dans l'ombre, pour s'assurer que rien ne viendrait troubler ses plans. Oh, c'était pas la première fois qu'elle venait ici. Pour dire vrai, c'était même la quatrième fois cette semaine ! Mais était-ce vraiment sa faute, si ce mec gardait sous son toit un tel foisonnement de petites merveilles ?! Nan, avant de repartir pour son appartement, il lui fallait faire le plus de stock possible. Qui savait s'il n'allait pas déménager du jour au lendemain, lui aussi ? Vraiment, c'était le paradis ici ! Aussi, telle une pie, Tysha n'avait pu résister très longtemps avant d'aller fourrer son nez miniature dans ces affaires d'artiste. La première fois, elle s'était contentée de découper les poils de quelques pinceaux -élément très utile pour ses diverses créations. Et puis, elle avait déniché plein d'autres choses extraordinaires, comme des mines multicolores, du fusain, de la gomme mie de pain, du scotch... Il y avait de tout ici, à profusion ! Et en plus, c'était de la top qualité !

Bien évidemment, Tysha ne se doutait pas une seule seconde que ses petites excursions nocturne avaient été remarquée. Elle qui s'imaginait être la discrétion incarnée n'avait jamais été prise jusqu'à présent -ou alors, elle l'ignorait, auquel cas cela ne comptait pas vraiment. Et c'est ainsi, pleine d'assurance et de témérité, qu'elle vérifiait une dernière fois ses accessoires de survie. Il n'y avait pas de doute possible à avoir ; il n'y avait aucun chat en vue, et ce grand Gigantis qui passait ses journées à chanter -fana des Gachapons en prime, était sorti un peu plus tôt. Une chance pour ses oreilles, comme pour ses velléités de vol, en somme !  

Et après un dernier coup d’œil vers la porte...

*Allez, c'est le moment ou jamais !* songea intérieurement la demoiselle, en se mordillant les lèvres d'excitation.

Aussitôt, se ruant hors de son mur, elle se jetait à l'assaut de cette chaise à roulette. Grimpant du mieux qu'elle pouvait, tel que le lui avait apprit Isander, ses gestes étaient rapides et précis. Il ne lui fallu que dix petites minutes pour atteindre l'assise en cuir -qui était des plus confortable, il fallait bien l'avouer. La midget savait déjà mentalement le chemin qu'elle devait emprunter. Prenant alors son élan sans aucune hésitation, elle l'élançait dans le vide, se réceptionnant dans une roulade sur l'un des tiroirs qui était resté ouvert. Pour l'avoir la veille pillé, elle le savait, c'était dans celui-ci qu'il y avait la plupart des reliques merveilleuses ! Elle touchait au but !  

Allumant sa diode portable pour s'octroyer un peu de lumière tout en évitant de marcher sur quelques punaises, elle se mit à farfouiller dans le tiroir. Ses yeux pétillaient avec une intensité presque fanatique, quand elle découvrait ces nouveaux tubes de peinture qui n'étaient pas là la veille. Elle pouvait bien en prendre une larmichette, il n'allait pas le remarquer, n'est-ce pas ?

« Naaan.... mon dieu, cette couleur est TROP belle !!! » s'exclamait-elle tout en sachant pertinemment que personne ne pouvait entendre sa petite voix.

Déjà, s'agenouillant en écartant du pied un truc non identifié, la jeune fille sortait quelques petits récipients vide de son sac, bien décidée à mettre ses plans à exécution. Malheureusement, à l'instant même où ses doigts se refermaient sur le bouchon du tube, la lampe de bureau s'allumait, faisant surgir de l'ombre une main gigantesque...

egotrip






Parle en #aa2626
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

encours
(#) le Dim 30 Juil - 15:49


chipeur arrête de chiper !
ft. Tysha McKay
Cela fait maintenant quelques jours, voire semaines, que je remarque que mon matériel de travail disparaît. Pourtant, je range chaque chose à sa place après avoir terminé le projet du jour. J’avoue que je ne comprends pas ce qu’il se passe. J’ai placé une caméra pour essayer de trouver l’explication et les images que j’ai vues, m’ont laissé sans voix. Ainsi donc, les rumeurs étaient toutes vraies ? Il existe bien de petites créatures semblables aux humains, qui vivent parmi nous ? Je veux en avoir le cœur net ! Aussi pour se faire, j’ai décidé que la nuit prochaine, je la prendrais la main dans le sac ! S’il y a bien une chose que je déteste c’est qu’on me prenne mes affaires sans le demander ! Néanmoins, pour ne pas paraître idiot, je ne suis pas allé porter plainte. Pire, ils m’auraient sûrement pris pour un fou ! Quoique, quand j’y pense, les japonais sont suffisamment fous en temps normal, peut-être que ça serait passé crème ? Bref…

Mon réveil vient de sonner et une fois de plus, il me manque des outils. Vous savez, pour un créateur comme moi, il faut de la qualité dans les produits et là, on vient de me chiper du pastel de premier choix ! Certes, il ne m’en manque pas beaucoup mais quand même, comment puis-je continuer à gagner ma vie si on me pourrit mon travail en me prenant mon matériel ? Déjà que je suis un étranger, que j’ai percé là où d’autres galèrent, ce n’est pas simple de se faire accepter, merde ! Soupirant pour je ne sais la combien de fois du matin, je me dirige vers ma salle de bains pour me laver. Une fois propre, je m’installe à mon bureau et continue ce que j’ai commencé il y a trois jours maintenant.

[…] Je n’ai pas vu le temps passer que Pongo vient quémander son repas. Je le regarde et le flatte avec douceur : « Pardon mon bébé, je vais te donner à manger et aux autres aussi. » Je me lève et sonne la cloche du repas. Je sers tout le monde et quitte le domicile pour aller au Seven-Eleven du coin et me prendre à manger. Il ne me faut pas plus de quinze minutes pour tout faire et me revoilà chez moi. C’est bientôt l’heure du crime pour le petit chapardeur !

[…] Minuit sonne, je suis dans le noir le plus complet. J’ai pris soin de laisser mes animaux dans une autre pièce pour ne pas éveiller les soupçons. J’ai entendu des grattements, je me redresse dans le fauteuil avant de voir une petite lumière diffuse dans mon tiroir que j’ai laissé volontairement ouvert. Parfait, c’est exactement ce que je voulais. M’approchant de manière furtive et silencieuse, j’attends le dernier moment pour frapper. Apercevant une ouverture parfaite, ma main plonge dans le tiroir et se referme sur le petit corps de l’intrus : « Je te tiens petit voleur ! » J’allume la lumière et fourre le petit humain dans un terrarium vide que je m’empresse de refermer en mettant du poids dessus. J’observe ma prise et remarque que le petit voleur et en fait une petite voleuse : « Eh bien… en fait t’es une fille, je comprends mieux pourquoi les couleurs brillantes te plaisent… »
© FRIMELDA



GRAND TITRE
Procedente igitur mox tempore cum adventicium nihil inveniretur, relicta ora maritima in Lycaoniam adnexam Isauriae se contulerunt.
©️ FRIMELDA
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

encours
(#) le Mar 1 Aoû - 14:09


Le Gigantis surgit de l'ombre
Andy x Tysha


Un cri de terreur déchira presque la gorge de la Midget, lorsque les énormes doigts se refermaient sur elle avec une rapidité déconcertante. Pourquoi n'avait-elle rien vu venir ?! Il n'était pas là avant, elle en était certaine !

« Je te tiens petit voleur ! »

« Non, non ! Non !! » hurlait-elle en gesticulant en vain, le corps pétri par la poigne de l'homme.

C'est qu'il était bien plus fort qu'elle le bougre. Et il l'enlevait, la soulevant dans l'air sans une once de pitié ! Tysha eut presque un haut-le-cœur, elle avait beau vouer une curiosité certaine pour ces géants, le fait de se faire attraper de la sorte, c'était autre chose que les espionner en douce, bien à l'abri derrière les murs. Qui savait ce qu'il allait advenir d'elle à présent !!! Son souffle se coinça dans sa gorge sous le coup de l'émotion. Elle était pleine d'appréhension, non, elle frôlait presque la crise cardiaque... ! Les yeux clos et le visage plissé sous le poids de la terreur, elle s'était mise à trembler tandis qu'il la déposait dans une espèce de terrarium.

Son premier réflexe fut de se rouler en boule pour se protéger, dans un coin du contenant. Elle était prise au piège... Ouvrant enfin un œil, puis un autre, voyant que rien de fâcheux n'était sur le point de survenir, elle relevait les yeux vers lui. Il était là, le visage tout proche, à l'épier de ses gros yeux globuleux et luisant...  

« Eh bien… en fait t’es une fille, je comprends mieux pourquoi les couleurs brillantes te plaisent… » déclarait-il de sa voix semblable à un coup de tonnerre.

À cette déclaration, la midget grimaçait. Quoi ? Comment ? Se pouvait-il qu'il ait prémédité cet acte après l'avoir surprit quelques jours plus tôt ? Si tel était le cas, c'est qu'il était plus rusé qu'il n'y paraissait. Et elle, bien trop naïve. Lentement, la réalité parvenait jusqu'au cœur de Tysha, implacable. C'était bien sa veine. Comment diable allait-elle se tirer de ce merdier ?! Elle ne pouvait même pas se faire entendre de lui !

« Réfléchie Tysha, réfléchie... »

Laissant son palpitant se calmer dans sa poitrine, la jeune fille se mordait les lèvres tout en tâchant de trouver une solution. D'abord... retrouver son sang-froid, ensuite... essayer de se faire comprendre ! Tout n'était peut-être pas perdu. Cela n'était pas sans lui rappeler le Gigantis qui l'avait sauvé jadis. Et bien que les choses soient différentes aujourd'hui, il y avait peut-être un espoir que celui-là ne soit pas qu'un ogre mangeur de Midget. Enfin... fallait l'espérer.

N'y tenant plus, Tysha se relevait tout en rajustant doucement sa petite tunique et ses chaussettes. Dans sa panique, elle avait laissé tomber son sac dans le tiroir... tant pis. Rassemblant tout son courage, elle se mit à tambouriner le verre de ses poings minuscule avant de tenter d'attirer l'attention du Gigantis vers les crayons et le papier qui traînaient sur le bureau. Elle les pointaient du doigts et faisant de grands gestes.

« Là ! Ça mon gros ! Donne-moi de quoi communiquer avant de faire quoique ce soit ! » criait-elle, téméraire, en fronçant même les sourcils.

C'était plus fort qu'elle. Même avec la certitude qu'il ne pouvait entendre ses mots, fallait qu'elle crie. Par certains côté, ça lui donnait un peu de force, et lui permettait d'étouffer la crainte qui lui enserrait toujours les tripes. Pourvus qu'il comprenne quelque chose...  

egotrip






Parle en #aa2626

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum